Leonhard KERN (1588-1662), Allemagne, 1640-1650 Figure... - Lot 110 - Pousse-Cornet

Lot 110
Aller au lot
Estimation :
50000 - 100000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 70 000EUR
Leonhard KERN (1588-1662), Allemagne, 1640-1650 Figure... - Lot 110 - Pousse-Cornet
Leonhard KERN (1588-1662), Allemagne, 1640-1650 Figure en ivoire sculpté représentant Cléopâtre Reposant sur une base entièrement sculpté monogrammée LK ; et sur un socle en bois noirci d'époque postérieure L: 6.5 cm x l: 4.5 cm x h 19.5 cm Poids total de 0.327kg, incluant le socle en bois Provenance : Collection privée française aristocratique depuis le début du XXè siècle, puis par descendance au propriétaire actuel. Leonhard Kern (1588-1662) originaire de Forchtenber débute son apprentissage auprès de son père Michael Kern l'ainé. Il continue sa formation en Italie, s'installe en 1613 pour deux années à Rome, où il se consacre à la sculpture italienne du XVIè siècle, puis poursuit son voyage en Afrique du Nord et en Slovénie. En 1614, il épouse Amalia Zollner, avec laquelle il eut quatorze enfants, dont la plupart sont morts en bas-âge. Il travaille tout d'abord dans l'atelier de son frère Michael, puis est nommé à la cour de l'Électeur palatin Frédéric V. à Heidelberg. L'implication du Palatinat dans la Guerre de Trente Ans le force à quitter Heidelberg et il s'installe en 1620 dans la ville impériale de Schwabisch Hall. Il y fonde son propre atelier, et se spécialise dans la production de petites figurines souvent nus avec des coiffures élaborées et une thématique très vaste destinées aux Kunst- et Wunderkammern, ou cabinets d'art et de curiosités, des cours d'Europe. En 1648, il est nommé sculpteur auprès de la cour de Brandebourg, s'assurant ainsi une renommée et une sécurité. Comptant parmi les sculpteurs les plus singuliers et importants du XVIIè siècle, Leonhard Kern représente ses statuettes très souvent nues et voluptueuses, pourvues d'une expression intense, leur conférant ainsi une modernité qui le rapproche davantage de l'oeuvre d'Aristide Maillol ou de Fernand Botero plutôt que de ses contemporains. C'est probablement pour cette raison que les oeuvres de Kern ont à ce point suscité l'attrait des collectionneurs au cours du dernier siècle. Les matériaux préférés de Kern étaient le bois et l'ivoire, et il s'inspirait de figures tirées de l'Ancien Testament, de l'Antique et de la mythologie. D'un point de vue stylistique, Kern représente à la fois le réalisme et le classicisme de la sculpture Baroque allemande. Notre figure présente la reine d'Égypte (51-30 av. J.-C.), célèbre pour sa beauté séduisante, Cléopâtre est représentée en train de mettre fin à ses jours par la morsure d'un serpent venimeux. Se tordant de douleur, elle incarne le goût Baroque pour la beauté féminine pulpeuse et l'émotion intense. L'attrait unique de l'ivoire pour le sens du toucher permet d'exprimer la vulnérabilité de sa chair. L'attitude calme et solide, la représentation anatomique substantielle et le mouvement subtil de cette figure sont caractéristiques de l'oeuvre de Leonhard Kern (1588-1662). Finement sculptée, avec un beau modelé, des détails merveilleusement précis au niveau des cheveux et de l'expression du visage, cette figure est une pièce autographe du maître lui-même et fait partie du corpus restreint de treize oeuvres signées LK répertoriées par Elisabeth Grünewald dont six seulement sont en ivoire. Une figure en ivoire similaire à la nôtre représentant Cléopâtre est conservée au Bode museum à Berlin (Inv.- N° 5244). Il existe également plusieurs figures féminines conservées dans des institutions présentant des analogies à la nôtre, tant au niveau du modelé du corps, du traitement des cheveux et des expressions. Nous pouvons citer Hebe (Inv .-N° 716) au Bode museum à Berlin, Eve au Kaiser Firedrich museum, Berlin (Inv.- N° 715 ) et Abondance au Germanishes Nationalmuseum à Nürnberg (Inv.- N° PLO 789). Expert : Isabelle d'Amecourt art advisory
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue